Présentation

Le Centre Musical & Artistique (CMA) est un centre associatif de pratiques et d’expressions artistiques, créé le 22 juillet 1988.

L’enseignement artistique par les pratiques musicale et théâtrale constitue son activité.

Chaque année, le CMA accueille environ 350 élèves, enfants, adolescents et adultes, de la commune et des villes avoisinantes. Grâce aux nombreux partenariats tissés sur le territoire, le Centre Musical & Artistique est un acteur important de la vie culturelle saint-genoise.

Son projet d’établissement 2017-2022 s’articule autour de trois axes :

  • croiser éducation, enseignement et projets artistiques pour compléter et enrichir les différentes formes d’apprentissages utilisées ;
  • renforcer la formation aux arts de la scène et les liens entre musique et théâtre, pour étendre son rôle d’acteur culturel citoyen ;
  • agir en concertation avec les adhérents pour garantir les valeurs éducatives, artistiques et culturelles du Centre.

Il oriente l’enseignement et l’activité artistiques pour rechercher à épanouir davantage les potentiels de la personne :

  • de l’expression individuelle à la pratique collective ou d’ensembles,
  • du projet singulier à l’action partagée pour le rayonnement de la culture au sein du territoire,
  • de l’engagement de chacun à la participation de tous à la vie collective.

Pour que soit mis en œuvre l’ensemble de ces orientations d’ici 2022, ce projet d’établissement se déclinera au fil des années en plans d’actions successifs. Il répond également aux critères du schéma métropolitain des enseignements artistiques du Grand Lyon Métropole.

Le Centre Musical & Artistique est financé par la ville de Saint-Genis-Laval, par la métropole du Grand Lyon, bénéficie du mécénat de l’agence du Crédit Mutuel de Saint-Genis-Laval et du soutien de Bellecour Musique.
Le luthier Claude Macabrey, l’atelier Christophe Devillaire, les pianos Baruth, ainsi que Tables mosaïques et le Garage des sources à Saint Genis Laval participent au financement de son livret d’accueil.

Le Conseil d'Administration

Conformément à la loi de 1901 sur les associations à but non lucratif, le Conseil d’Administration (CA) comprend des bénévoles élus par l’Assemblée Générale et deux membres de droit , représentants la municipalité.

Consulter Les statuts votés à l’Assemblée Générale Extraordinaire du  31 janvier 2018  ainsi que les rapports approuvés par l’Assemblée Générale Ordinaire du 6 février 2019 : Rapport moral – Rapport d’activité 2017/2018 – Rapport financier 2017/2018   

Le CA gère le CMA en tant qu’employeur collectif, dans le respect du code du travail , de la convention collective de l’animation et des statuts de l’Association.

Le CA du CMA vote le budget, recrute les professeurs et le personnel administratif, établit le Projet d’Etablissement et veille à son application.

Il est organisé en 5 commissions permanentes : Gestion, Ressources Humaines, Projet d’établissement, Communication/Parrainage et Spectacles. Cette dernière est ouverte à l’ensemble des adhérents du CMA, parents d’élèves ou élèves.

Les membres :

  • Co-président.e.s‭:
    • Christiane CLEMENT
    • Christophe JOUANE
  • Secrétaire, Bernadette PATEYRON
  • Secrétaire adjointe, ‬Luce NGUYEN VAN CANG
  • Trésorier,‬ Bernard JACOD
  • Trésorière adjointe, Nora ANSART
  • Administrateurs et administratrices‭,
    • Joëlle DERATHE,  
    • Nicole KOUZMINA, 
    • Alison LEPREUX 
    • Azeddine MAYOUF. 
  • Membres de droit‭,
    • Fabienne TIRTIAUX (adjointe à la culture et à l’événementiel)
    • Nicole CARTIGNY‭ ‬(conseillère municipale)
  • Délégué du personnel‭, Hervé BADOUX

L'Équipe administrative

Christian Boldrini

Directeur

Serge Roche

Adjoint de direction

Irène Sansaloni Chanrion

Secrétaire

Orientations éducatives et culturelles​

Le CMA conçoit ses actions à partir d’orientations éducatives et culturelles fortes. Elles fondent son identité et sont les garantes d’un projet associatif affirmé et de valeurs partagées avec les salariés, les adhérents et les partenaires institutionnels et associatifs de la structure. (Cliquez sur les sections pour dérouler leur contenu !)

La finalité de l’enseignement dispensé au CMA est de permettre à celles et ceux qui le souhaitent de développer une pratique et une expression artistiques dans lesquelles ils se reconnaissent. Cet enseignement doit être à la hauteur du projet et de l’investissement de chaque élève : vouloir pratiquer en amateur et/ou s’engager dans un parcours professionnalisant. 

La formation artistique requiert du temps. Elle peut pour certains s’inscrire dans la durée d’une vie. Elle démarre dès le plus jeune âge en initiation musicale et/ou théâtrale, se développe jusqu’à l’adolescence, période où les choix se précisent, où un projet plus personnel apparaît. Elle continue à l’âge adulte dans la limite des moyens que peut développer la structure pour accompagner une pratique artistique en amateur. 
Pour garder une trace de ces apprentissages successifs, le CMA s’appuie sur le carnet de bord de l’élève, document de référence permettant d’une part, de visualiser les expériences artistiques de chacun, et d’autre part, de rendre lisibles les progrès effectués. 
À travers une évaluation croisée incluant l’auto évaluation de l’élève et celle des professeurs qu’il côtoie, ce document répond à une volonté de développer chez les élèves une capacité à prendre du recul par rapport à leurs acquis. 

La formation artistique du CMA s’articule autour de trois compétences qui favorisent un comportement indispensable au développement d’une pratique collective 

  • L’interprétation,  décider d’une façon de s’exprimer et de communiquer, en prenant en compte les qualités d’un texte, les contraintes d’une situation, d’un lieu, d’un public. L’interprétation est le moyen pour la personne de se situer par rapport à une culture. 
  • L’invention,  improviser, composer, arranger.  
    L’improvisation est une composition immédiate, une réaction sensible et consciente à la situation présente faisant appel aux référents acquis.  
    La composition consiste à mettre en relation et à assembler (structurer) des éléments musicaux, pour communiquer une intention personnelle, un projet.  
    L’arrangement appréhende un matériau existant – un texte poétique, un texte musical – pour le transformer, l’instrumenter, le déplacer de son contexte initial. 
  • L’écoute, c’est tendre l’oreille, saisir une intention, prêter attention aux sons et à leurs relations, porter un jugement s’appuyant sur des critères culturels et personnels. L’écoute est la base de tout acte artistique. 

Toute personne hérite d’une culture qui couvre plusieurs siècles d’acquis, mais chacun est en même temps façonné dans sa singularité. Il est également confronté à la diversité culturelle du monde contemporain. Pour les professeurs, il s’agit alors, à travers des pratiques pédagogiques adaptées, de tenir compte de la culture de chacun tout en mettant les élèves en relation avec des œuvres qu’ils risqueraient de ne jamais connaître. 

La création artistique actuelle croise les genres et les esthétiques, abolit les frontières, transgresse les normes tout en s’appuyant sur des identités affirmées. Côtoyer artistes musiciens, comédiens, plasticiens, écrivains, danseurs, conteurs… développe une pensée critique et donne du sens à la pratique artistique et aux apprentissages qu’elle requiert. 

Le CMA, acteur artistique, éducatif et culturel de Saint-Genis-Laval est de fait partenaire de la municipalité et de nombreuses structures implantées sur la commune. A ce titre, il conçoit et propose des projets artistiques ou participe à ceux conçus par ses partenaires. 
Au-delà du lien social généré par ces événements, ces différents moments de production doivent rester des moments de formation pour l’élève et être organisés en conséquence. 

Le CMA au fil du temps...

Au début des années 1970

L’activité musicale à Saint-Genis-Laval est essentiellement représentée par une fanfare donnant quelques cours d’instruments.

En 1972

L’association "Le Comité pour nos gosses" (CPNG) propose une activité d’éveil musical fondée sur la méthode Willems. L'activité augmente avec la création de cours d’instruments à cordes, non proposés par la fanfare.

En 1984

L’activité artistique du CPNG compte une centaine d’élèves. Un poste de direction à temps partiel est créé et un cours de théâtre vient compléter la proposition d’enseignement artistique. Face à l'accueil d’adultes et la multiplication des enseignements, le fonctionnement au sein du CPNG est remis en cause.
Dans le même temps, l’école de musique liée à la fanfare se structure, l’Association Musicale de Saint-Genis-Laval (AMSGL) se crée.

À la rentrée 1987

La Municipalité propose la création d’une seule école de musique avec deux branches : le CPNG Musique et l’Association musicale. Après 6 mois de travail pour le CPNG musique afin de cerner les spécificités et les objectifs de cette structure au sein d’une école unique, le projet échoue, l’Association musicale, à cette époque, préférant ne pas y donner suite.

Le 22 juillet 1988

En accord avec la Municipalité, le Centre Musical et Artistique est alors créé sous statut d’association autonome loi 1901 sans but lucratif.

De 1988 à 1995

Le Centre compte plus de 400 élèves ; il participe à de nombreux projets artistiques et culturels sur la commune et à la création de SAGA une association de Service d’Aide à la Gestion des Associations.

En 1995

Une baisse des subventions publiques entraine une diminution de l’activité et une baisse des effectifs. Depuis les effectifs du Centre varient entre 320 et 380 élèves.

Au cours des années 2000

L’enseignement se diversifie avec l’entrée des musiques traditionnelles et des musiques actuelles.

En 2007

Le Centre intègre le premier Schéma Départemental des Enseignements Artistiques conduit par le département du Rhône et formalise son premier projet d’établissement 2009/2013.

En 2011

Il intègre le second Schéma Départemental, et participe au fonctionnement du réseau SOL (écoles et conservatoires de musique, danse, théâtre du Sud-Ouest Lyonnais), au sein duquel il conçoit, depuis, des projets artistiques et pédagogiques de territoire.

En 2013

Il définit un nouveau projet d’établissement qui cible les réalisations sur la notion de diversité ce qui, parallèlement, accroît son domaine de partenariat à Saint-Genis-Laval et à l’extérieur.

Depuis 2015

Il a participé activement à la concertation organisée par la Métropole de Lyon, nouvelle entité territoriale à laquelle est maintenant rattachée la commune de Saint-Genis-Laval ; les débats ont porté sur la place que doit prendre l’enseignement artistique et culturel dans la cité. Cette concertation a abouti en 2018 à la création du premier Schéma Métropolitain des Enseignements Artistiques. Parallèlement, Le Centre a formalisé son 3ème projet d'établissement qui couvre 2017/2022.

30 ans d'histoire en 2018 !

Retrouvez l’exposition réalisée par les bénévoles du CMA dans le cadre du trentième anniversaire de l’association ! Chaque panneau de ce polyptyque illustre des évènements marquants de ces trois dernières décennies… Le futur, quant à lui, reste à composer ! (Cliquez sur les miniatures ci-dessous pour élargir les images).